Vous êtes ici

Réflexion de la semaine

5ème Carême

Nous arrivons au terme de notre temps de carême,  " L'heure est venue où le fils de Homme doit être glorifié"

                                                 De quelle gloire s'agit-il ?

     Nous le savons, cette gloire ne représente ni le pouvoir, ni la richesse, mais  celle du crucifié mort sur la croix  avec une obéissance sans faille à son père. Un fils  qui  donne sa vie pour nous sauver. Ne l'oublions pas que "la première" gloire de Dieu  était la création du premier homme, Adam, fait à sa ressemblance et à son image, mais ternie, salie par le péché. Une glorification qui doit passer par la souffrance et la mort avant de connaître dans la gloire, sa résurrection. Oui, Jésus annonce à ses apôtres ce qu'il s'apprête à traverser. Dans sa parabole,  il s'identifie à un grain de blé, un grain de blé  qui va subir  plusieurs étapes avant  de devenir un épi .
   Il nous montre ce temps de solitude que le grain va passer en terre pour  engendrer une vie nouvelle. La vie et la mort sont donc liées comme on lie  la gerbe de blé remplie d'épis  bien lourds.

Après la solitude du jardin des Oliviers, Jésus  va subir l'humiliation, les crachats, les railleries et même le partage de ses vêtements. Il a fallu en arriver là, connaître le plus grand dénuement pour vivre différemment.
Après l'office du Jeudi Saint, l'Eglise rappelle ce dépouillement de Jésus par la mise à nu du choeur de chaque église. Néanmoins nous accompagnons Jésus dans son agonie en veillant et priant face à ce pain de vie consacré exposé sur un reposoir élevé pour la circonstance. C'est dans le silence du soir que  nous nous offrons à Dieu, avec nos résolutions, nos engagements, avec notre façon nouvelle d'être dans l'action en ouvrant nos mains vers notre prochain.
"Qui aime sa vie la perd", une résonance qui sonne faux dans une socièté actuelle où l'on privilégie le repli sur soi au don de soi
Une fois encore, empruntons un autre chemin d'intériorité : celui du renoncement. Un chemin d'ouverture et pourquoi pas un dépouillement de nos garanties, de nos placements
Le renoncement de soi n'est pas du troc, ni du négoce, mais une offrande à Dieu voire un sacrifice.

Renoncer, c'est faire acte de volonté.

"Je viens vers toi, les mains ouvertes
avec ma faim, t'offrir ma vie
"

Jean-Luc Weber

Horaires de messes

Samedi 8 mai - 9:30 Eglise Saint-Laurent de Châtel-sur-Moselle +
Samedi 8 mai - 9:30 Eglise Exaltation Sainte Croix de Portieux +
Dimanche 9 mai - 10:00 Eglise Saint-Maurice de Moriville
Jeudi 13 mai - 10:00 Eglise St-Laurent de la Verrerie de Portieux
Dimanche 16 mai - 10:00 Eglise Saints Calixte et Julien de Nomexy
Dimanche 23 mai - 10:00 Eglise St-Etienne de Vincey
Dimanche 30 mai - 10:00 Eglise Saint-Martin de Frizon

Nos Paroisses