Vous êtes ici

Réflexion de la semaine

4ème Carême

Quel est donc le vaccin  que nous devons prendre pour avoir des anticorps ?

Pour le peuple d'Israël, il suffit  que le serpent d'airain soit élevé par Moïse pour être guéri et sauvé.
Pour nous, nous devons croire à l'élévation du fils de Dieu sur la croix, un Dieu qui pardonne, un Dieu qui  sauve, un Dieu qui aime. Le  passage de cet évangile fait suite au comportement de Jésus avec les marchands du Temple . Jésus nous donne des explications claires, nettes et sans équivoque quant à l'attitude à prendre envers Dieu pour obtenir notre salut.
Jésus reçoit un grand prêtre du conseil, Nicodème, qui semble craindre pour sa carrière car il se déplace "à la cloche de bois". Sur le fait, Nicodème ne comprend pas bien  ce que lui raconte Jésus. Néanmoins, il semble touché par la grâce car plus tard nous le verrons avec Joseph d'Arimathie, réclamer le corps de Jésus à Pilate .
Mais oui, voici notre serpent "qui rode comme un lion rugissant cherchant à nous dévorer".  Ce serpent qui nous empêche d'accèder au paradis terrestre, ce serpent qui arrive comme une pandémie, pour faire mourir  le peuple d'Israël toujours en marche vers la terre promise. Un peuple découragé qui se détourne peu à peu de Dieu.
Quant à nous,  nous sommes nous aussi parfois infectés par le venin du serpent, c'est-à-dire : par le mal, par le péché.   Alors là !!! Point de salut...

Un Dieu qui nous permet d'accèder à la lumière de la vie éternelle. N'oublions pas cet amour de Dieu pour nous sauver " Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son fils"
L'amour de Dieu, cette puissance de vie que Dieu met en nous, une puissance  qui devient plus forte si nous la recevons en acceptant de pardonner.

Il est fort de constater qu'une  alchimie se crée ; nous sommes comme  aimantés vers celui  que l'on pardonne, le fossé de la séparation se réduit et une sorte d'épanouissement  nous envahit.

Mais, on pourrait penser que cet exercice du pardon est chose facile, demander la rémission de nos péchés, mais pour cela il nous faut avant tout  redécouvrir le chemin du "confessionnal".
Il nous faut encore une fois  puiser dans ce chemin d'intériorité  que l'on appelle la réconciliation pour pouvoir être en phase avec nous-même, avec notre frère et de ce fait avec Jésus .

Le Jugement annoncé par Jésus dans cet évangile, on le retrouve d'une autre manière  dans le prologue de St Jean. Un choix facile, soit les ténèbres, soit la lumière de la vie éternelle, mais bien sûr avec un préalable, accepter de faire pénitence, d'accorder le pardon et  se réconcilier avec Dieu

Jean-Luc Weber

Horaires de messes

Samedi 8 mai - 9:30 Eglise Saint-Laurent de Châtel-sur-Moselle +
Samedi 8 mai - 9:30 Eglise Exaltation Sainte Croix de Portieux +
Dimanche 9 mai - 10:00 Eglise Saint-Maurice de Moriville
Jeudi 13 mai - 10:00 Eglise St-Laurent de la Verrerie de Portieux
Dimanche 16 mai - 10:00 Eglise Saints Calixte et Julien de Nomexy
Dimanche 23 mai - 10:00 Eglise St-Etienne de Vincey
Dimanche 30 mai - 10:00 Eglise Saint-Martin de Frizon

Nos Paroisses