Vous êtes ici

Réflexion de la semaine

De Jean-Luc Weber

Au début du siècle dernier, cet évangile  était bien compris dans nos campagnes.
En effet, chaque village, au même titre, que le maire, l'instituteur ou le curé, avait son berger.
Chaque matin, le berger passait dans les rues du village en sonnant du clairon, et, cà et là, les portes des bergeries  de chaque maison laissaient sortir quatre ou cinq moutons, qui se rassemblaient et sous la houlette du berger partaient paître en vaine pâture.

"Moi je suis la porte..... trouver un pâturage".       

Comme Jésus aime  employer la première personne du singulier du présent de l'indicatif du verbe  être  : je suis le chemin, je suis la vérité, je suis la vie et aujourd'hui, je suis la porte et  je suis le bon pasteur. On peut traduire par : celui qui permet, celui qui  invite, celui qui ouvre .... Mais ausi faire référence à l'ancien testament.  

Exode , Chp3 verset 3

Moïse doit sortir le peuple hébreu d'Egypte et demande à Dieu, comment son peuple  doit l'appeler : " Dieu dit à Moïse : Je suis qui je suis .... c'est je suis.
Plus nous avançons  vers le moment de l'ascencion, Jésus se rapproche de plus en plus de son Père  pour ne faire plus qu'un.
Avons-nous pris la bonne porte que le Seigneur nous invite à franchir ?

Prendre la bonne porte, c'est suivre le guide, Jésus nous donne le cap,  nous ouvre le chemin.
Jésus est la porte, il est l'aiguille aimante de la boussole.

Une porte qui nous aime, une porte que l'on reconnait à sa voix, une porte qui nourrit, une porte qui est aussi notre berger, une porte qui nous laisse entrer et sortir à notre guise. Oui, Jésus nous donne une entière liberté, il ne nous impose rien, mais ne nous adandonne pas. Jesus nous demande simplement d'écouter sa parole (sa voix) et dans ses paturâges, nous sommes nourris de son corps. Cette nourriture va fortifier notre foi et consolider notre chemin de la vie éternelle. 
Sur quel chemin Jésus veut-il nous conduire ?
Ne veut-il pas que l'on s'engage, que nous soyons des bergers, nous aussi, au sein de nos communautés et que le chemin que nous offrons à nos frères soit empli d'amour.

Fraternellement Jean-Luc

Nos Paroisses