Vous êtes ici

Réflexion 2ème dimanche de Pâques

De Jean-Luc Weber

La paix soit avec vous

Comme vous l'avez peut être remarqué, à la télévision ou ailleurs, les évêques commencent toujours la célébration d'une messe par : « La paix  soit avec vous », contrairement au prêtre qui dit :  « Le Seigneur soit avec vous »
Les évêques sont les dignes successeurs des apôtres.

Quel sang froid, quel aplomb, ces apôtres, des hommes apeurés, craintifs dont les portes  du Sénacle sont verrouillées, ils réagissent d'une façon inattendue, leurs peurs, leurs angoisses, leurs craintes s'évanouissent, leurs visages s'éclairent, la joie les envahit. Le Seigneur est au milieu d'eux, ressuscité et bien vivant. Un Jésus qui leur envoie l'Esprit Saint afin qu'ils annoncent la bonne nouvelle.
Et puis, quelques jours plus tard, il y a ce temps fort, Thomas, appelé didyme (c'est à dire jumeau), le jumeau de qui ? Je me le demande.
Ce Thomas qui ose toujours poser des questions au Seigneur, déjà on le retrouve dans Jn .14, 1-12 (…. nous ne savons même pas où tu vas...)
On le dit incrédule, on pourrait penser qu'il manque de foi, et pourtant Jésus l'écoute, lui donne des réponses simples. Thomas cherche tout simplement à approfondir sa foi.  Il vient de comprendre et nous donne une magnifique réponse «     Mon Seigneur est mon Dieu.    » Tout est dit.
        Quel est le jumeau de Thomas ?, quel est cet inconnu qui marche avec Cléophas sur la route d'Emmaus ? Quels sont donc ces inconnus  que l'on ne nomme pas dans les écritures ?
Et si c'était toujours  «    nous    ».

Au lieu de nous enfermer dans nos peurs, dans nos doutes,  regardons ce qui se passe autour de nous en ce moment, et nous consoliderons notre foi.
«     Avançons, agissons  sans hésitation, comme le font  ces médecins, ces infirmières, ces aides soignantes du monde médical ou associatif, ces petites mains de couturières qui s'affairent à coudre des masques, pensons aussi à certains corps de métier    » quel don de soi,  quel acte d'amour et de charité. Devant une telle abnégation,  n'avons-nous pas envie  de les porter dans nos prières. 
Tous ces comportements nous rassurent et nous invitent à croire avec certitude que le  Christ est vivant au milieu de nous.
Comme le dit si bien une prière de la 7ème rencontre de carême    : «     Ouvre nos yeux à ta présence, Seigneur, pour mieux te reconnaître dans le quotidien de nos vies, Esprit Saint, guide et soutiens nos pas    » 

Fraternellement Jean-Luc

Nos Paroisses